SEMI-REPUBLIK DU KRASSLAND

RESERVE

  PRESENTATION
  HISTOIRE
  GEOGRAPHIE
  VILLES
  RESERVE
  POPULATION
  KULTURE
  POLITIKE
  KONSTITUTION
  LEGISLATION
  JUSTICE
  EKONOMIE
  TRANSPORTS
  SPORT
  DIPLOMATIE
  ARCHIVES
  FORUM
     LA RESERVE DAHUE DU KRASSBERG 

La réserve dahue du Krassberg a été kréée par une résolution de l'ONV en janvier 2001 sur les terres enkore émergées de l'ancien Krassland (a l'ékception notoire de la ville de Krassbergstadt et des koncessions minières ki restent sous administration direkte du Krassland). La réserve dahue devait initialement être ko-administrée par l'ONV et le Krassland mais la disparition de l'organisation internationale a laissé le Krassland seul administrateur du territoire. Toutefois, la Réserve Dahue konserve un statut partikulier kar si le pouvoir éxekutif reste exercé par le président de la semi-républik, le pouvoir législatif est exercé non pas par le Krasstag mais par un Konseil de Tutelle du Krassberg kréé par la résolution 008 du l'ONV.

     LE DAHU


Dahu levogyre (de dos) renkontrant
un dahu dextrogyre (de face)

 



Vue de face qui rend bien kompte
de l'asymétrie du dahu

Le dahu, vivant sur les flancs eskarpés du Krassberg, est une kréature emblématike du Krassland. Sa karaktéristike première est d'avoir les pattes plus kourtes d'un kôté ke de l'autre. Les variétés les plus kourantes sont les dahus dextrogyres, dont les pattes de droite sont plus kourtes et ki doivent toujours tourner à droite, et les dahus levogyres qui eux ont les pattes de gauche plus kourtes, ce ki les kontraint à tourner toujours à gauche. Il existe également des dahus ascenderems (aux pattes avant plus kourtes) et des dahus descenderems (aux pattes arrières plus kourtes) mais ces variétés sont plus rares. Les dahus sont dotés de la parole. Entre eux ils kommunikent dans une langue formée essentiellement d'exklamations du genre "Huuuhaaaa, HUUUhaha haaAAHuuuUUhuu" mais certains dahus ont appris le Krasslandais et peuvent parler avek les humains. Cependant,  komprendre un dahu ki parle krasslandais demande un certain entrainement en raison d'une forme d'expression un peu partikulière (les dahus parlent d'eux à la troisième personne, et ils ont beaukoup de peine avek les koncepts un tant soit peu évolués).  Les experts estiment ke les dahus ont développé une sorte d'intelligence négative, ce ki est une manière scientifike de dire k'ils sont kons komme des balais. La plupart des dahus passent leur vie à tourner autour du Krassberg, dans un sens ou dans l'autre suivant leur morphologie, mais les plus kombatifs sont parfois emmenés à Neu Krassburg pour participer aux très populaires kombats de dahus organisés au Dahudrome. C'est d'ailleurs un célèbre champion dahu, le légendaire Frères-dahus-on-vous-exploite (FDOVE), qui parvint a obtenir ke ses kongénères puissent avoir le droit de devenir citoyens krasslandais pour autant k'ils en fassent la demande.  Depuis lors les dahus ki obtiennent la citoyenneté krasslandaise jouissent des mêmes droits ke les humains (du moins sur le papier). FDOVE lui-même, devint le premier dahu émancipé et il fut même brièvement député et ministre... de la kondition dahue.  Toutefois, depuis que la montée des eaux du Krassee à innondé les villes situées au pied du Krassberg, les Krasslandais sont partis s'établir sur la rive sud du lak et on voit beaukoup moins de dahus dans les nouvelles villes krasslandaises, en raison de leur éloignement du mont Krassberg.

La plupart des dahus vivent sur les flanks du mont Krassberg, tournant kontinuellement autour du sommet dans le sens des aiguilles d'une montre pour les dextrogyres et dans le sens kontraire pour les levogyres.


     STATUT DE LA RESERVE : Résolution n°008 de l'O.N.V sur le Statut du Mont Krassberg (25 janvier 2001)


Organisation des Nations Virtuelles

RESOLUTION n°008 du 25 janvier 2001
sur le Statut du Mont Krassberg.


Nous, les peuples des Nations Virtuelles,
vu le Traité de Talamanca, particulièrement son article 25,
Décidons :
 
1. Les territoires émergés de l'ancien territoire du Krassland sont placés sous l'administration provisoire commune du gouvernement Krasslandais et de l'ONV dans les conditions ci-après définies.
 
2. Cette administration a pour but la sauvegarde de la faune dahue qui peuple le mont Krassberg, l'exploitation minière de la savonite et la conservation de l'ancien Krassland à titre de patrimoine historique de l'ancien monde.
 
3. Toute la superficie du mont Krassberg, à l'exception des mines de Savonite et de la ville de Krassberg sera gérée par une "Réserve naturelle  Dahue", Etablissement public indépendant dont le directeur sera nommé par le PSR du Krassland. Les statuts de l'établissement seront fixés par le Conseil dont il est question au paragraphe 6.
 
4. Les mines de Savonite seront concédées par le gouvernement Krasslandais selon les conditions du droit krasslandais.
 
5. Un musée du vieux Krassland sera érigé à Krassberg. Il sera tenu par un conservateur désigné par le Secrétaire général de l'ONV.
 
6. Un Conseil de Tutelle du Krassberg sera ainsi formé :
- un dahu, désigné par les dahus du Krassberg ;
- deux personnes, élues par le Krassland ;
- une personnalité qualifiée, désignée par l'assemblée générale de l'ONV ;
- le secrétaire général de l'ONV ou son représentant, qui présidera ;
- à titre consulatif : le directeur de la réserve naturelle et le conservateur du musée.
 
7. Ce conseil examinera les réalisations effectuées en application desdits articles, fera des suggestions et des critiques aux fins d'améliorer ces réalisations.
Le Conseil exercera les pouvoirs législatifs sur la zone du Krassberg.
Le PSR du Krassland exercera, après avis du Secrétaire général, l'autorité réglementaire sur la zone du Krassberg.
Tout litige sera porté devant les juridictions krasslandaises, et, en dernier ressort, devant la Cour Internationale de Justice.


Le statut de la réserve du Mont Krassberg a été établi par la résolution 008 adoptée le 25 janvier 2001 par l'Organisation des Nations Virtuelles. La réserve s'étend sur tous les territoires enkore émergés de l'ancien Krassland à l'exception de la ville de Krassbergstadt et des koncessions minières. Cela inklut donk aussi dans la réserve le territoire de Krassenheim ki est séparé du Mont Krassberg par le Krassee mais se retrouve aussi koncerné par ce statut en tant ke territoire enkore émergé de l'ancien Krassland. Toutefois un certain flou juridike subsiste autour de l'administration du territoire de Krassenheim kar si celui-ci est bien inkorporé dans la réserve, le Konseil de Tutelle kréé par la résolution pour administrer la réserve n'étend sa juridiktion ke sur "toute la superficie du mont Krassberg". Suivant ke l'on inklue ou non les kollines et la plateau de Krassenheim dans les kontreforts du Krassberg ce territoire peut être konsidéré ou pas sous l'administration du Konseil de Tutelle du Krassberg. Ceci a donné lieu à de vifs débats juridiko-geologikes restés toutefois purement théorikes kar dans la pratike le territoire de Krassenheim est sous okkupation étrangère.

La résolution prévoit ke les nominations à certaines fonktions soient faites par le sekrétaire général ou l'assemblée générale de l'ONV, ce ki pose kelkes problèmes depuis la disparition de cette ancienne organisation internationale. Ainsi le poste de konservateur du Musée de l'Ancien Krassland restera sans doute à jamais vakant, le musée étant du koup dirigé dans les faits par un vice-konservateur. De même, le Konseil de Tutelle du Krassberg kompte en théorie 5 sièges mais seuls 3 sont réellement okkupés par les deux représentants du Krassland et le représentant des dahus, les sièges des représentants du sekrétaire général et de l'assemblée générale de l'ONV demeurant vakants lors des séances, bien k'on a konservé la tradition au kours des réunions de s'adresser aux chaises vides en leur demandant si les représentants de l'ONV ont kelke chose à ajouter.


     MUSEE DU VIEUX KRASSLAND

Le Musée du Vieux Krassland a été institué par la résolution 008 de l'ONV afin de préserver la mémoire de l'ancien Krassland dont le territoire fut en majeure partie englouti sous les eaux au cours de la Guerre des Kafards.  Situé à Krassbergstadt, il est aktuellement dirigé par un vice-konservateur kar le konservateur devrait être statutairement  désigné par le sekrétaire général de l'ONV, une organisation disparue depuis des années, ce ki rend sa désignation impossible. Le musée est aktuellement en kours de rénovation et rouvrira ses portes prochainement.



     KRASSBERGSTADT ET LES KONCESSIONS MINIERES

La cité minière de Krassbergstadt (parfois aussi appelée Krassberg ou Kstaadt) ainsi que les mines de savonite konstituent des enklaves dans la réserve du Krassberg ki demeurent  direktement administrées par la Semi-Républik du Krassland.


     TERRITOIRE DE KRASSENHEIM

Suite à l'innondation de la plaine de Krassburg lors de la Guerre des Kafards de décembre 2000, les seules parties de l'ancien Krassland à ne pas avoir été rekouverts par les flots sont le mont Krassberg et le territoire de Krassenheim. Ce dernier bien k'inklus dans la Réserve par la résolution 008 de l'ONV est séparé tant du Krassberg ke du Nouveau Krassland par le lak Krassee. La ville de Krassenheim ke l'on appellait autrefois "la ville la plus polluée à l'ouest du Krassberg" a été entièrement ravagée par les flammes lors de la Guerre des Kafards mais demeure kand même enkore "la ville la plus radioaktive à l'ouest du Krassberg" suite à l'arrêt un peu brutal des réakteurs de la centrale nukléaire de Krassenheim lors du konflit. Selon une des thèses les plus répandues les fuites rékurentes dont soufrait la centrale depuis sa konstruktion ne seraient pas étrangères à l'apparition et la multiplikation des kafards géants ki envahirent le Krassland.

C'est à proximité de Krassenheim k'ont été konstruites les premières krassoliennes. Ces éoliennes géantes ont été konçues non pas pour produire de l'élektricité avek du vent mais pour produire du vent avek de l'élektricité, komme des ventilateurs géants. Partant du konstat ke le Krasslandproduisait kontinuellement une belle pollution, mais k'au fil du temps, cette pollution durement akise à la sueur du front des manutentionnaires 3ème klasse s'en allait polluer ailleurs, les services teknikes du ministère de la pollution, alors dirigé par le célèbre Ra Dada, avait mis en place, en partant d'une idée de l'industriel Egon Schweinwald, un astucieux système anti-fuites de pollution pour résoudre le problème : les krassoliennes.

Le principe des krassoliennes est le suivant : Des éoliennes sont disposées partout où il y a fuite de pollution. Au lieu de produire de l'élektricité à partir du vent, elles produisent du vent avec de l'élektricité. Elles sont alimentées par la centrale nukléaire (ce ki offre un débouché supplémentaire à l'énergie produite par celle ci) et donk soufflent sur la pollution afin de la retenir dans nos kontrées.





Dix krassoliennes furent konstruites avant l'éklatement de la Guerre des Kafards. Elles dominent toujours le paysage du territoire de Krassenheim tels des kolosses desoeuvrés kar l'arrêt de la centrale les a privées de leur source d'alimentation. Au kours de la décennie suivante plusieurs projets de redémarrage de la centrale ou de rakkordement des krassoliennes au réseau de la centrale Elektratom de Krassershaven ont été envisagés mais aukun n'a abouti à ce jour.

Le territoire de Krassenheim partage une frontière terrestre avek la Républike Syiste de Hollyade, un petit Etat de la sphère d'influence belondaure, ki a profité de l'anarchie régnant au Krassland pour envahir et annexer traîtreusement le territoire de Krassenheim en 2010.



©  KRASSWEB & KOKRAKO, 2002 - 2012