SEMI-REPUBLIK DU KRASSLAND

POLITIKE

  PRESENTATION
  HISTOIRE
  GEOGRAPHIE
  VILLES
  RESERVE
  POPULATION
  KULTURE
  POLITIKE
  KONSTITUTION
  LEGISLATION
  JUSTICE
  EKONOMIE
  TRANSPORTS
  SPORT
  DIPLOMATIE
  ARCHIVES
  FORUM
     INSTITUTIONS

Le Krassland est une républik même s'il a konservé officiellement sa dénomination de semi-republik datant de l'époke de la 1ère semi-républik (1999-2000) ki voyait kohabiter un président et un baron. Aujourd'hui, le chef de l'Etat est le Président ki forme un gouvernement dirigé par le Chancelier, gouvernement ki doit obtenir le soutien du Krasstag, le parlement monokameral du Krassland.

     PRESIDENCE

Le Président de la Semi-Republik (PSR) est le chef de l'Etat krasslandais. Il est élu
au skrutin majoritaire à deux tours pour un mandat de trois mois.

Liste des anciens présidents du Krassland :

1ere SR
1 Homerich Simpzung
PLOCK

2 Jean-Marc Eloquence SNRF
2e SR 3 Heinz-Helmut von Kalmar indép

4 Niluje Foretmagique NKVD
3e SR 5 Nikolas von Kherys PLOCK

6 Salvador Chavez
indép

7 Egon Schweinwald MAL

8 Egon Schweinwald MAL

9 Shal Maneser PAKAP

10 Ken Laden-Chikrak MAL

11 Nikolas von Kherys PED

12 Balthus de Chiloup RASTE

13 Ghostyks de Belgokebek PAKAP

14 Nougat de Montelimar PAKAP

15 Kaizer Cozé PED
4e SR 16 Kokah Labombhash PAKAP

17 Choderlos de Sandovall PED

18 Nikolas von Kherys PED

19 Tyrana Seborovska KRASUS

20 Kaizer Cozé PED

21 Zik L'Amnezik PAKAP

22 Kokah Labombhash PAKAP
5e SR 23 Gertrud von Krass
AMK

24 Konrad Meister
MAL

25 Arnulf Bösemann
MPK

26 Arnulf Bösemann
MPK

27 Arnulf Bösemann MPK

28 Ulrick Lorteuf
PED

29 Karen Uberkrass
MAL

30 Karen Uberkrass MAL

31 Marilke Kraspouët
PLOCK

Président aktuel (1er juin - 1er septermbre ) :


PRESIDENT
Balderik
Krassgrauer

     GOUVERNEMENT

Le gouvernement krasslandais est dirigé par le Chancelier, choisi par le Président, et kompte katre ministères.

- Le ministère de l'Ekonomie et des Finances
- Le ministère des Affaires Mikromondiales
- Le ministère de l'Edukation et de la Justice
- Le ministère de l'Intérieur

Il peut aussi inklure des vice-ministères rattachés aux katre principaux ministères.


Gouvernement Undborg :


CHANCELIERE
Pénélope
Undborg

MINISTRE DE L'EKONOMIE ET DES FINANCES
Adalbert
Fulk

MINISTRE DE L'INTERIEUR

Odo
Giftig 

MINISTRE DES AFFAIRES MIKROMONDIALES
Volkmar
Krasspek
MINISTRE DE L'EDUKATION ET DE LA JUSTICE
Lena
Vorski



VICE-MINISTRE DE
L'URBANISME

Saskia
Rigmar

VICE-MINISTRE DE
LA DEFENSE

Ingo
Flüssig
VICE-MINISTRE DE
LA KULTURE ET DU SPORT
Stefi
Dahuberg


     KRASSTAG

Le Krasstag est l'Assemblée législative du Krassland. Il se kompose de 25 députés. 17 députés sont élus au vote graduel et 8 députés-maires sont élus au vote lokal, un pour chake cirkonskription kommunale. Le Krasstag siège dans la kapitale du Krassland, Neu-Krassburg. Le président du Krasstag assure l'interim en kas de vakance de la présidence de la Semi-Républik.

LES DEPUTES ELUS AU KRASSTAG (11e législature de la 5e Semi-Républik. 20 juin - 20 septembre 2015)

Huudhudaaa

Erwin
Krassberger

Adalbert
Fulk
 

Volkwin
Winterlang

Hadhuudhuud

 

Lisa
Monak
  Maximilian
Graufelder

Wigmar
von Krapouyek

Tanya
Schmitt


Hugubert
Ködhal
 
Katia
Virchuskraft
  Inga
Sturzenberg
 
Stefi
Dahuberg

Odo
Giftig
 

Saskia
Rigmar

Sigibert
von Krapouyek

Balderik
Krassgrauer

Gunda
Staub
Karen
Uberkrass

Pénélope
Undborg

Lena
Vorski

Gersvinda
Grauwasser

Ingo
Flüssig

 
Gertrud
von Krass

PRESIDENT
DU KRASSTAG

Wulfhard
Geldwascher
     PARTIS POLITIKES


AMK

Alliance Monarchiste Krasslandaise
Fondé en 1999 par Wilhelm von Hohenzollern
Siège : 2, Place du Palais , Neu Krassburg

Leader : Sigibert von Krapouyek            
3 députés au Krasstag

Parti prônant l'instauration d'un régime monarchike au Krassland. Il konstituait l'une des principales forces politikes sous la première semi-républik mais la disparition du Baron du Krassland et le renforcement de la nature républikaine du Krassland à réduit son influence. Akkusé d'être infiltré a une époke par la mafia syldave ou d'être l'instrument de monarchies étrangères il a pratikement disparu de la scène politike krasslandaise sous la 3e et la 4e semi-républik. Aujourd'hui, l'AMK tente de se relancer, enkouragé par la multiplikation des régimes monarchikes à travers le mikromonde mais le parti est handikapé par le fait k'il n'y ait pas de prétendant au trône klairement établi, le dernier baron Hans von Krass ayant disparu sans descendance officielle bien ke kelkes individus prétendent être des enfants illégitimes du Baron et se disputent l'hypothétike sukcéssion avek d'obskures branches kadettes des von Krass. Malgré un mauvais résultat aux législatives de décembre 2012 où il ne dékroché k'un seul siège, l'AMK kréé la surprise à la présidentielle de janvier 2013, sa kandidate Gertrud Von Krass, une nièce du dernier Baron, se kalifiant pour le 2e tour et parvenant à être élue au sekond tour en ralliant les voix de tous ceux ki veulent faire barrage au kandidat merksiste-luniniste. Ce sukcès inattendu à la présidentielle redonne un nouvel élan au parti ki remporte 4 sièges aux législatives de mars 2013 ainsi ke la mairie de Neu Krassburg. Aux législatives de juin 2013 l'AMK fait liste kommune avek le PKO et l'alliance remporte les élektions. L'AMK n'obtient ke trois sièges mais dékroche les mairies de Monte Krasso et Krassenheim et fait son retour au gouvernement au sein d'une koalition PKO-AMK-MAL. Trois mois plus tard, l'AMK konserve ses trois sièges mais perd les mairies et il passe dans l'opposition. En décembre 2013, le parti monarchiste subit une sévère défaite et ne konserve plus ke le seul siège de von Krass au Krasstag. Il le konserve aux élektions de mars 2014 mais le perd en juin, l'AMK en pleine delikescence n'ayant pas présenté de liste au  Krasstag. En août 2014, une nouvelle ékipe venue du PLOCK et menées par Gérard Blitzmein prend le kontrôle de l'AMK pour tenter de lui faire remonter la pente.


MAL

Mouvement pour l'Aktion Lukrative
Fondé en 2001 par Egon Schweinwald
Slogan :
"S'en mettre plein les poches pour le bien du Krassland"
Siège : 3, Esplanade du Krasstag, Neu Krassburg

Leader : Pénélope Undborg           
9 députés au Krasstag

Ce parti politik fondé en 2001 pour soutenir l'aktion du président Egon Schweinwald au kours de ses deux premiers mandats présidentiels a dominé la vie politike krasslandaise vers 2001-2002 sous les présidences Schweinwald et Laden-Chikrak et est historikement proche du konglomerat industriel Groupe Schweinwald. De tendance liberale-nationaliste il prône de rékompenser les citoyes les plus aktifs, les plus kréatifs et les plus méritants. Le MAL prône un Krassland inégalitaire où les plus aktifs et les plus entreprenants seront les plus riches... surtout s'ils soutiennent le MAL. Le parti, konduit par Pénélope Undborg n'obtient ke 4 sièges aux élektions de décembre 2012 mais il progresse ensuite à 5 sièges en mars 2013, devenant le sekond parti du pays derrière le MPK. En mai 2013, Konrad Meister, le kandidat du MAL est élu à la présidence de la Semi-Républik. Arrivé sekond aux législatives de juin 2013 en maintenant ses 5 sièges, le MAL intégre la koalition PKO-MAL-AMK du gouvernement Hofman et obtient les portefeuilles de l'ékonomie et de l'urbanisme dans le gouvernnement Hoffman. En septembre 2013 le MALessuie un double revers élektoral, Pénélope Undborg remporte le 1er tour de la présidentielle mais ets battue par Bösemann au 2e tour et le parti n'obtient ke 3 sièges aux législatives. Pour la première fois depuis le déput de la 5e SR, le MAL se retrouve dans l'opposition. Lors de la présidentielle de décembre 2013, Undborg arrive à nouveau en tête au premier tour mais le scénario se répète et elle perd face au président  Bösemann au 2e tour. Suite a cette défaite elle renonce à konduire la liste du parti aux législatives et c'est Konrad Meister de retour sur la scène politike ki konduit le MAL à une nette viktoire. Le parti remporte 10 sièges et Meister se retrouve à la chancellerie. Karen Uberkrass réussit à remporter un katrième mandat konsekutif à la mairie de Krassershaven et est élue dans la foulée à la présidence du Krasstag. En mars 2014 Uberkrass se présente à la présidentielle mais est battue largement par le président Bösemann. Après ce troisième échek konsékutif au 2e tour d'une présidentielle, le MAL perd la plupart de ses sièges aux législatives mais en konserve 4 et la mairie de Krassershaven.



MPK

Mouvement
Patriotik Krasslandais
Fondé en 20
12 par le général Rüprecht Kleinstükk
Slogan :
"Toutes les terres krassophones doivent revenir sous souveraineté krasslandaise, par la force s'il le faut"
Siège : 4, Rue de la Krassbier, Neu Krassburg 

Leader : Ingo Flüssig           
6 députés au Krasstag

Le MPK est un parti nationaliste prônant de rékupérer par la force les territoires krasslandais sous okkupation étrangère. Fondé et dirigé par le général Ruprecht Kleinstükk kommandant de l'Armée de Terre ki a dirigé l 'opération de rekonkête du Nord Krassberg, il prône un renforcement konsékent des forces armées krasslandaises afin de faire du Krassland la première puissance militaire du mikromonde. Le MPK konnait une progression fulgurante. Arrivé en tête du skrutin national aux élektions de décembre 2012 il dékroche 5 sièges mais est devancé par le PLOCK au nombre de sièges. Il triomphe toutefois trois mois plus tard aux élektions de mars 2013, où il remporte 8 sièges et raffle la moitié des mairies. Arnulf Bösemann devient chancelier dans un gouvernement dominé par le MPK mais trois mois plus tard le MPK konnait une kuisante défaite aux législatives de juin 2013, passant de 8 à 2 sièges et il se retrouve dans l'opposition. Il prend sa revanche aux élektions de septembre 2013 où le kandidat du MPK Arnulf Bösemann remporte la présidentielle et dans la foulée le MPK emporte une large viktoire aux législatives en obtenant 9 sièges au Krasstag. Le général Kleinstükk devient chancelier dans un gouvernement de koalition MPK-PLOCK. En décembre 2013, Bösemann est réélu pour un sekond mandat présidentiel mais le parti subit une cinglante défaite aux législatives chutant de 9 à 3 députés. Le MPK parvient toutefois à rester au gouvernement en s'alliant avek le MAL. En mars 2014, au lendemain de la réélektion de Bösemann pour un troisième mandat présidentiel, le MPK gagne un katrième siège et reste au gouvernement en koalition avek le MAL, le PLOCK et le PED.



PED

Parti des Elites Débauchées
Ko-fondé en 2002 par Nikolas von Kherys et Ken Laden Chikrak
Siège : 3, Place du Palais, Neu Krassburg

Leader :  Ulrick Lorteuf
            0 députés au Krasstag

Ce parti fondé par des anciens du MAL et des krasslandais revenant de leur exil pseudopolitain a joué un rôle de premier plan dans la vie politique krasslandaise de 2002 à 2005, en remportant 5 élections présidentielles grâce à Nikolas von Kherys, Kaiser Cozé et Choderlos de Sandovall. Parti élitiste et konservateur proche du groupe industriel Seventrust, le PED a souvent eu a redresser le pays dans des périodes difficiles, komme après le putsch de janvier 2004. En 2014 il est relancé avek sukcès par Ulrick Lorteuf, le PED obtenant 4 sièges et la chancellerie après avoir obtenu le plus de voix au skrutin national en mars.



PLOCK

Parti pour la Liberté Outrancière des Citoyens Krasslandais
Fondé en 1999 par Homerich Simpzung
Siège : 7, Place des Chanceliers, Neu Krassburg

Leader : Marilke Kraspouët
             0 députés au Krasstag

Le PLOCK est le plus ancien parti politike krasslandais mais il n'a jamais retrouvé l'influence k'il avait eu sous la 1ère semi-républik. Il a remporté deux fois la présidentielle, une fois en 1999 avec Homerich Simpzung et une autre fois en 2001 avek Nikolas von Kherys. Parti à l'idéologie assez floue et vaguement libertaro-opportuniste, le PLOCK,  après une très longue traversée du désert est revenu sur le devant de la scène politike sous la konduite de Feliks Kraspouët, en remportant 6 sièges lors des élketions de décembre 2012 ce ki en a fait le premier parti en nombre de sièges au Krasstag. Miné par des kerelles internes entre différents kourants rivaux et l'invalidation de la moitié de ses kandidats aux mairies suite a une erreur de la direktion du parti, le PLOCK konnait un revers élektoral aux élektions de mars 2013 où il ne remporte ke 3 sièges k'il parvient toutefois à konserver lors des élektion de juin 2013. Après une législature dans l'opposition, le PLOCK gagne un 4e siège aux législatives de septembre et forme un gouvernement de koalition avek le MPK ki a remporté les élektions. Il remporte un 5e siège en novembre lors de l'élektion partielle de Krassenheim.  En décembre 2013, Shüsnik ki a obtenu un piètre skore à la présidentielle est remplacé par l'ex-présidente Seborovska à la tête du PLOCK. Le parti, rajeuni et féminisé, progresse à 7 sièges aux législatives mais se retrouve rejeté dans l'opposition suite à la formation d'une koalition MAL-MPK. Le parti traverse alors une grave krise et manke de peu de disparaitre. Repris en main par l'ex-chancelier Friedrich Hoffman venu du PKO avek ses proches, le PLOCK parvient à sauver 4 sièges aux élektions de mars 2014 et intègre la koalition gouvernementale PED-MPK-MAL-PLOCK.


PMLK

Parti Merksiste-Luniniste Krasslandais
Fondé en 2003 par Joe le Klod
o
Siège : 5, Avenue du 15 Décembre, Neu Krassburg

Leader : Balderik Krassgrauer
              6 députés au Krasstag

Le merksisme-luninisme est né en 2001 au Krassauerstein et est issu de la fusion du merksisme, doktrine kollektiviste fondée par Karl et Heidy Merks et du luninisme, doktrine politike du kommandant dahu El-Huuu. Le merksisme-luninisme s'est rapidement exporté hors du Krassauerstein et on a vu naitre de nombreux partis merksistes-luninistes à travers le mikromonde. Prônant la kollektivisation de l'ékonomie et une société republikaine égalitariste le merksisme-luninisme lutte kontre le kapitalisme et les régimes monarchistes jugés rétrogrades et dékadents. Malgrès une forte résistance initiale des puissants milieux ékonomikes un parti merksiste-luniniste a aussi fini par s'établir au Krassland, rekrutant principalement chez les ouvriers et manutentionnaires de 3e klasse, les mineurs et les dahus du Krassberg. Le PMLK réussit une forte percée lors des élektions de décembre 2012 en obtenant 5 députés ainsi k'une mairie et son leader Balderik Krassgrauer parvient à se hisser au 2e tour de la présidentielle de janvier 2013. Le PMLK subit toutefois un sevère revers élektoral aux législatives de mars 2013 où il ne dékroche ke 2 sièges sans pouvoir faire mieux trois mois plus tard aux législatives de juin 2013 sauf à Krassenkirche où le dahu Huuudhudaa s'empare de la mairie. Aux législatives de septembre 2013 Huudhudaa konserve sa mairie et le PMLK remporte un troisième siège au Krasstag. La progression se poursuit en décembre 2013 avek le gain d'un 4e siège malgré la perte de la mairie de Krassenkirche. LE PMLK konserve 4 sièges aux législatives de mars 2014 et il remporte les mairies de Krassbergstadt et de Krassfürt-am-See. 



RKK

Rassemblement des kommunes du Krassland

Fondé en 2014 par Koloman Pankratz
Siège : 3, Rue Engloutie, Krassenkirche

Leader : Gersvinda Grauwasser
             1 députés au Krasstag

Parti régionaliste fondé initialement sous le nom de Rassemblement Krassenkirchois pour défendre les interêts des kommunes moins peuplées. Il kause la surprise lors de sa première participation aux législatives en remportant 4 sièges et les mairies de Krassenkirche, Krassenheim et St Krassimir mais il n'intègre pas la koalition gouvernementale. Ayant pris ensuite le nom de Rassemblement des Kommunes du Krassland, il konfirme sa progression en remportant 9 sièges aux élektions de juin 2014, devenant le premier parti au Krasstag. Aux présidentielles de juin et juillet les kandidats du RKK, Koloman Pankratz et Kroukovis Makropoulos se kalifient pour le 2e tour et mankent de peu de se faire élire à la présidence.

 



     ANCIENS PARTIS POLITIKES


KRASUS

Les Krasslandaises Révoltées Assimilées Sekrétaires Unanimement Soudoyées
Fondé en 2001 par Katia Krassovna
Slogan : "
Utilisons notre sensibilité féminine pour donner au Krassland ce dont il a besoin : nous !"
Siège : 7, Avenue St Krassimir, Neu Krassburg

Leader : Priska von Diesel
            0 députés au Krasstag

Parti féministe formé à l'origine par des sekrétaires de direktion des plus grands groupes krasslandais cherchant à akérir plus de pouvoir. Partant du principe ke les femmes ne sont pas plus bêtes ke les hommes le KRASUS veut montrer au mikromonde ke les femmes existent aussi en politike et k'elles font mieux ke ces bons vieux machos. Toutes les femmes libérées, même celles ki ne sont pas ou plus sekrétaires, sont les bienvenues au KRASUS kar c'est d'abord un parti de femmes. Le KRASUS a konnu son heure de gloire en janvier 2005, lorsqu'il a remporté les trois quarts des sièges du Krasstag. L'une de ses membres, Tyrana Seborovska, obtenait alors la chancellerie et remportait dans la foulée la présidentielle. Mais le mandat de la présidente sera de kourte durée, kar partie assouvir une kête mystike sur le mont Krassberg elle disparaitra mystérieusement kelkes semaines après son élektion. Par la suite l'influence du KRASUS déklina rapidement. Repris en main par une nouvelle génération de féministes emmenée par Priska von Diesel, le KRASUS konnait un nouveau sursaut aux législatives de décembre 2012 où il dékroche 4 sièges et les mairies de St Krassimie et Krassenkirche. Mais le pays semble alors avoir atteint la parité (une femme est à la présidence, une autre à la chancellerie, 5 mairies sur 8 sont dirigées par des femmes et la parité est atteinte tant au gouvernement k'au Krasstag), le feminisme ne semble donk plus un thème mobilisateur et le KRASUS s'effondre aux législatives de mars 2013 ne konservant k'un seul siège au parlement. Assumant sa responsabilité dans la défaite subie, Priska von Diesel démissione de son poste de sekrétaire générale et est remplacée par Merwig Dunkel ki parvient à se faire élire au Krasstag aux kôtés de von Diesel aux élektions de juin 2013 avant de perdre son siége aux législatives de septembre. Priska von Diesel parvient à sauver son siège et reprend la mairie de St Krassimir mais elle est battue aux élektions de décembre 2013 et le KRASUS disparait du Krasstag.
PKO

Parti pour
un Krassland Ouvert
Fondé en
2013 par Friedrich Hoffman
Siège : 7, Place des Chanceliers, Neu Krassburg (3e étage)

Leader : Friedrich Hoffman
             0 députés au Krasstag

Parti Libéral-Réformateur, démokratique et républikain. Le PKO est un parti très attaché aux patriotisme et aux valeurs du Krassland. C'est un peu un Parti konservateur. Mais, il a la partikularité, d'être un Parti voulant l'ouverture du Krassland. Le PKO ne veut pas s'attirer des ennemis, et veut une profonde rékonciliation avec les pays voisin. Il souhaite également refaire du Krassland, le phare du mikromonde. Le PKO est aussi un parti pro-industriels kar l'industrie est la force du Krassland. Le PKO réussit une entrée frakassante dans la vie politike krasslandaise en remportant les élektions de juin 2013 ce ki lui vaut d'obtenir la chancellerie pour Friedrich Hofman ainsi ke deux ministères (MAM et intérieur) mais sa chute sera aussi rapide ke son ascension le parti disparaissant de la scène politike aux élektions suivantes après un mandat peu konkluant. Plusieurs dirigeants du parti rejoindront par la suite le PLOCK.


PAKAP

Parti Abusif Krasslandais des Amis de la Pollution
Fondé en 2001 par Kokah Labombhash
Siège : 4, Place du Palais, Neu Krassburg

Leader : Krassus Krapé      
0 députés au Krasstag

Le Parti Abusif Krasslandais des Amis de la Pollution a été fondé le 30 octobre 2001 par Kokah LabombHash et a toujours été très lié aux milieux industriels et partikulièrement au groupe industriel Krasstrust. Le PAKAP est longtemps resté l'un des principaux partis du pays et a remporté 6 élections présidentielles entre 2001 et 2005. D'idéologie ultra-libérale il prône la réduktion du rôle de l'Etat au profit de l'ékonomie privée. Ses opposants disent k'a force de réduire le pouvoir de l'Etat le PAKAP a fini par provoker l'effondrement de celui-ci, plongeant alors  le Krassland dans les années d'anarchie. Abscent des législatives de décembre 2012 et de la présidentielle de janvier 2013, le PAKAP fait son retour au Krasstag sous la konduite de Krassus Krapé aux élektions de mars 2013 en remportant 2 sièges mais l'éklaircie est de kourte durée, le PAKAP disparaissant à nouveau de la scène politike aux législatives de juin 2013.



SNRF

Surtout Ne Rien Faire
Fondé en 1999 par Jean-Marc Eloquence
Slogan : "
Surtout ne rien faire"
Siège : 5, Place des Chanceliers

Leader : -

Parti konservateur narko-libertaire prônant l'attentisme et l'inaktion. Konsidérant k'il ne faut pas légiférer kar ça ne peut k'agraver les choses, le SRNF a pour but de ne rien faire et c'est du coup l'un des rares partis ki parvient à tenir ses promesses élektorales. Il konnut son heure de gloire en 2000 lorske son président fondateur fut élu à la présidence du Krassland. Les deux principales formations du pays s'étant neutralisées lors de la kampagne, l'outsider Eloquence du SNRF, qui n'avait pratikement pas fait kampagne fut élu à la surprise générale. Il tint ses promesses de ne rien faire mais sa koalition gouvernementale ne résista pas longtemps et au terme de manifestations monstres kontre son inaktion, il fut kontraint de démissioner. Par la suite en tant ke parti le SRNF disparut pratikement de la scène politike mais nombre de députés élus sur d'autres étiketes finirent par appliker son programme. On peut même dire ke l'idéologie du SNRF triompha entre 2007 et 2011 le Krassland ayant sombré dans une profonde léthargie.




©  KRASSWEB & KOKRAKO, 2002 - 2014