SEMI-REPUBLIK DU KRASSLAND

HISTOIRE

  PRESENTATION
  HISTOIRE
  GEOGRAPHIE
  VILLES
  RESERVE
  POPULATION
  KULTURE
  POLITIKE
  KONSTITUTION
  LEGISLATION
  JUSTICE
  EKONOMIE
  TRANSPORTS
  SPORT
  DIPLOMATIE
  ARCHIVES
  FORUM
     HISTOIRE PRELUDIKE : Des origines à l'avénement de la Semi-Républik



- 65 Le konsul latrin Marcus Licinus Crassus dékouvre le Krassland et y fonde la ville de Crassus Burgus ki deviendra Krassburg. Bien des sièkles plus tard, des dirigeants krasslandais se feront appeler Konsul en hommage au fondateur de la première cité du Krassland.


Crassus Burgus
- 50
Sous la konduite de Krassterix et Tétonia, les tribus lokales parviennent à s'affranchir partiellement de la tutelle des troupes d'okkupation latrines.


Tétonia et Krassterix
460 Profitant de l'affaiblissement de l'Empire latrin, Krassperik Ier, le chef des Krasses, parvient à se forger un petit empire ki s'étend sur une partie du kontinent.


467 Kraignant ke Krassperik ne débarke sur le kontinent sud pour poursuivre ses konkêtes, plusieurs rois s'allient et envoient une armée attaker le Krassland, sous le kommandement d'un dénommé Atila.


470 Au terme d'une sanglante kampagne markée par de nombreuses batailles, Krassperik tombe au kombat. Les hordes d'Atila rasent les principales cités du pays et repartent après s'être bien assuré ke tout avait komplétement brûlé. Le Krassland mettra des sièkles à s'en remettre.


Atila aux portes de Krassburg
1025 Ernst-Anton Aus Krassgard devient duk des Krasslandais et entreprend de réunifier le pays sous son autorité.


1028 Le duk Ernst-Anton Aus Krassgard remporte une importante victoire face aux klans zollvers lors de la Bataille des Monts Savonifères. Il tente alors d'étendre les territoires krasslandais vers le nord en s'attakant aux klans norduskanais mais l'automne est déjà bien avancé et en faisant route vers Senturia l'armée krasslandaise est prise dans une violente tempête de neige. Les Norduskanais sous la konduite de Tamak en profitent pour assaillir l'armée krasslandaise et lui infligent une sévère défaite à la bataille de la Plaine Blanche le 12 oktobre 1028. Le duk du Krassland et ses généraux parviennent a s'enfuir mais de nombreux soldats krasslandais sont kapturés. Tamak n'akceptera de les libérer ke kontre la signature d'un akkord de non agression.


La bataille des Monts Savonifères
12 oktobre 1028

1035 Les partisants de la rebéllion menée par Von Kraapaudt disparaissent infortunément, et Ernst-Anton Aus Krassgard est kourronné roi et devient le premier véritable roi du l'histoire krasslandaise. Au banket du Pardon organisé par Ernst-August, les fils des 27 barons révoltés avec Von Kraapaudt périrent malenkontreusement à la suite d'indigestion.
Le banket du Pardon
1060 Saint Krassimir lance l'Inkisition.
1063 Mort du roi Ernst-Anton Ier.
1077 Auto konfession et auto-procès de Saint Krassimir ki se kondamne lui-même à périr sur le bûcher pour hérésie.


1375 A 19 ans, Siegfried von der Krass (alors komte) gagne le tournoi du roi Karl IV et devient son 1er chevalier. Il akkiert ainsi son titre de Markis de Krassau.


Karl IV adoubant Siegfried von der Krass
1380 Siegfried von der Krass, premier markis de Krassau, proklame l'Edit de Krassburg, visant à choisir une religion officielle et met en place l'Ordre de St Krassimir et de la médaille de la Krasse.


1384 Siegfried von der Krass délivre son roi durant le siège de Krasserslautern.
1580 Une koalition des klans lakustres norduskanais en guerre kontre les klans maritimes demande l'aide des Krasslandais ki saisissent l'okkasion pour intervenir. Ils repoussent les maritimes vers la kôte et en profitent pour annexer la rive okcidentale du lak de Senturia et la rattacher au Krassland. Pour protèger leurs nouvelles konquêtes les Krasslandais font édifier une série de fortins sur la ligne de démarkation entre le nord et le sud et ils entament une politique de krasslandisation.
Fortin krasslandais sur le lak de Senturias
1592 Le roi Franz-Maximillian von Krass envoie l'explorateur Wasko de Krassma à la dékouverte de terres australes.


Le navire de Wasko de Krassma
1593 Mevatlavé Krasspek renverse le roi Franz-Maximillian von Krass et se proklame Konsul du Krassland.


Mevatlavé Krasspek
1595 Le dramaturge krasslandais Wilhem Krasspear ékrit "Rokko et Jeanette"
1598
Après six années d'errance dans le grand nord, Wasko de Krassma dékouvre le Mikrarktike et y fonde la cité de Krassopolis. Il y est massakré kelkes jours plus tard par son rival zollernois, l'explorateur Karl Halt-Zoll ki l'avait suivi et ki s'approprie la dékouverte.


1600 Le Krassland est à l'apogée de sa puissance et contrôle toutes les terres visibles du sommet du Krassberg.

Wilhem Krasspear ékrit Omelette, une komédie musikale bien kuisinée


1603
Guerre de Sukcession entre les nombreux fils de Mevatlavé Krasspek ki se disputent le pouvoir à la mort du premier Konsul du Krassland. Les provinces de l'est en profitent pour faire sécession et forment le Zollernreich.


La Guerre de Sukcession
1605
Profitant de l'affaiblissemen du Krassland pendant la Guerre de Sukcession, les klans norduskanais sous la konduite du chef Tretiak reprennent le kontrôle de la rive okcidentale du lak de Senturia après 25 ans d'okkupation krasslandaises.


1606
Otto Ritter, le plus sournois des fils illégitimes de Krasspek, sort vainkeur de la guerre de sukcession. Mais n'aimant pas trop le titre de Konsul, il se proklame Baron du Krassland sous le nom d'Otto Ier. Ses successeurs se feront appeller parfois baron et parfois konsul et ces deux titres resteront plus ou moins liés jusk'à la fin du XXe sièkle.


Otto Ier, baron du Krassland
1628
Bataille navale de la Krassee opposant les flottes krasslandaises dirigées par Marcel Kolomb, et zollernoises. Les Zollernois l'emportent massakrent les marins Krasslandais (ekcepté Robert Surkouf fait prisonnier), et prennent le kontrôle de la province du Wasserland. Ils imposent de lourdes taxes aux navires krasslandais ki transitent entre le Krassee et la mer.


Bataille navale du Krassee
1630 Otto Ier est assassiné par un garde soudoyé par les zollernois. Son fils lui succède sous le nom d'Otto II.


1632
Pour appaiser les tensions avec le Zollernreich, le baron Otto II épouse Gertrude-Kunégonde von Hohenstauffen, la fille de l'Empereur zollernois. Elle lui apporte en dot la province du Wasserland ki repasse à nouveau sous contrôle krasslandais.


1633
Agissant secrètement pour le compte de son père, la baronne Gertrude-Kunégonde, pousse Otto II à déklarer la guerre à l'Empire d'Elfuturo pour affaiblir l'armée krasslandaise.


1641
Le Krassland konstruit le "Krassperik", un navire géant kapable d'anéantir les flottes elfuturiennes et zollernoises. Trop lourd le navire koule kelkes minutes après son lancement, entrainant au fond du Krassee 3000 marins novices. C'est la plus grande katastrophe navale de l'histoire krasslandaise.

Le naufrage du Krassperik
1642
La baronne Gertrude-Kunegonde s'enfuit au Zollernreich avec son amant l'archiduc de Kölstein. Fou de rage, Otto II attake le Zollernreich. Mais l'armée krasslandaise est considérablement affaiblie par neuf années de guerre contre Elfuturo et la marine a été anéantie lors du naufrage du "Krassperik". C'est la débakle. Les troupes du Zollernreich annexent le Wasserland et le Krassauerstein puis marchent sur Krassburg. C'est le début du siège de la kapitale ki va durer 43 ans.

La baronne Gertrude-Kunégonde
1685
Arnold Ier dit le Schwarzenkrasser, fils d'Otto II et de Gertude-Kunégonde, parvient a briser le siège de Krassburg et à repousser les armées zollernoises et elfuturiennes. Mais il échoue dans sa tentative de récupérer le Wasserland et le Krassauerstein. Au cours des deux sièkles ki suivont le Krassauerstein deviendra l'enjeu d'incessants konflits entre le Krassland et le Zollernreich devenu plus tard Zollernberg. Cette région changera de mains à 346 reprises.


Arnold Ier "Schwarzenkrasser"
1765 Wilhelm von Krasskas renverse le Konsul et restaure la royauté au Krassland en se proklamant monarke de droit divin.


1789
Révolution krasslandaise. Charles-Hubert de Krasstafari et la Krassonaria renversent le roi Wilhelm von Krasskas et restaurent le konsulat ki est konfié à Hans Krasspeck, un descendant direkt du premier Konsul Mevatlavé Krasspeck.


Hans Krasspeck

1805 Kourant romantike mené par Ambroise-Maximilien Maruche de Krassenwurzt, les cheveux au vent, autour de 1805.


1851
Première étude scientifike du dahu mené par Hans-Hubert von Dahü ki a donné son nom à cet étrange kadrupède asymétrike vivant sur les flancs du Krassberg.


Hans-Hubert von Dahü
1852 Le Krassauerstein se soulève kontre l'okkupant zollernois avec l'appuis de l'armée krasslandaise et proclame son indépendance. Achill Krassavata y instaure une républike égalitariste.


vSoulèvement au Krassauerstein
1855 Le général zollernois Philipp-August Molenkopv von Zabrücksi envahit le Krassauerstein et met fin a son indépendance. Il rebaptise la province Zabrück et entreprend une politike de zollernisation forcée.


1874 Yvon Pohall fonde l'entreprise Krasspoal et konstruit la première usine chimike de transformation de la savonite brute en savon. Cette nouvelle industrie fera la fortune du Krassland.


L'industriel Yvon Pohall, pionnier de la savonitee
1885 Les oeuvres du grand philosophe krasslandais Kraszâthoustra sont publiées par son disciple Nietzsche sous le titre "So sprach Kraszâthoustra".


1890 Wilhelm CX monte sur le trône après le suicide de son père de 2 balles dans le dos.

Ernst Uberkrass, lui, réussit le premier vol de l'histoire de l'aviation en s'élançant du haut du Krassberg. Son aéroplane révolutionnaire disparait hélas au fond du Krassee avek son pilote.

Ernst Uberkrass s'élançant du Krassberg

     HISTOIRE LUDIKE

1999
Le Krassland konnait à la fin du XXe sièkle une forte kroissance ékonomike favorisée  par la hausse de la demande mikromondiale de savonite. Entre l'aristokratie et les manutentionnaires, se développe une bourgeoisie ki ne se satisfait plus du monopole du pouvoir par le Baron et demande des réformes démokratikes. Sous la pression, le Baron Hans von Krass et le Konsul Ben von Büchhow akceptent de proklamer la Semi-Républik et konvokent des élektions législatives pour l'élektion d'un parlement (le Krasstag). Les premières élektions voient la viktoire du Parti pour la Liberté à Outrance des Citoyens Krasslandais (PLOCK), le parti d'Homerich Simpzung ki devient le premier président de la Semi-Républik. Mais il apparait bien vite ke le Baron a dupé son monde kar les pouvoirs du nouveau président sont fort limités et la réalité du pouvoir demeure aux mains du Baron et de son Konsul.


2000
Homerich Simpzung démissionne avant la fin de son mandat. Son chancelier, von Hohenzollern, assure la présidence par interim pendant trois jours, le temps de tenter un coup d'Etat monarchiste et de se voir démis de ses fonktions par le Konsul ki assure l'interim. En mars les principaux partis se neutralisent lors des nouvelles élections, entraînant l'élektion surprise de  Jean-Marc Eloquence du parti "Surtout ne rien faire" (SNRF). Il parviendra a tenir ses promesses élektorales en faisant preuve d'une totale inertie mais le mékontentement s'akkroit dans la population. Départ de ministres, grêves et manifestations s'enchaînent et la pression populaire pousse le président Eloquence à la démission mettant ainsi un terme à la première semi-républik. La klasse politike reklame des réformes institutionnelles et parvient à obtenir du Konsul la konvokation d'une assemblée konstituante chargée de rédiger une nouvelle konstitution. Cette période transitoire va être régie par les Aktes Konstitutionnels provisoires ki remplacent la Konstitution suspendue. L'élektion en juin de l'assemblée konstitutante est largement remportée par l'Alliance pour le Renouveau National et l'Amélioration du Krassland (ARNAK), une large koalition de partis emmenée par l'industriel Egon Schweinwald ki obtient la majorité absolue à l'Assemblée. Schweinwald est aussitôt nommé chancelier, et Nikolas von Kherys prends la présidence du Krasstag. L'assemblée et le nouveau gouvernement se mettent au travail mais plusieurs obstakles imprévus vont rapidement surgir. Il y a d'abord la defektion du n°2 de l'ARNAK, Kevin Smith, ki passe a l'opposition après s'être vu refuser par le chancelier le superministère k'il réklamait, mais la koalition parvient toutefois à konserver la majorité. Puis, le départ en vakances du président du Krasstag laisse pour deux semaines la présidence par intérim à Niluje Foretmagique, ki tente de profiter de l'abscence de kelkes députés de l'ARNAK pour faire passer une motion de censure. Il y parvient mais la motion est invalidée pour vice de procédure. Enfin, profitant de la torpeur estivale, le parrain de la mafia krasslandaise, Clyde Borrowitch, prend en otage le toukan du Konsul et reklame le pouvoir. Le Konsul ki est sekrètement de mèche avek lui le nomme chancelier, et Foretmagique en profite pour se rallier aux putschistes. Mais ce koup d'Etat échoue kar la population krasslandaise rassemblée derrière le gouvernement légitime du chancelier Schweinwald organise une marche sur la chancellerie ki kontraint Borrowitch à fuir à l'étranger. Sorti renforcé de ces événements, le gouvernement krasslandais va se lancer dans une audacieuse opération militaire. Le 22 septembre, prenant le mikromonde par surprise, les kommandos d'aktion nukléaire de l'armée krasslandaise sous la konduite du ministre de la défense et de la sekurité Heinz-Helmut von Kalmar, s'emparent de l'archipel de Fanz ki avait été abandonné par sa population kelkes mois plus tôt suite à un akcident à la centrale nukléaire de Nokiopolis. L'Opération Fluo menée officiellement sous pretexte de sekuriser les voies kommerciales menacées par des pirates, se déroule sans koup férir et Fanz devient une kolonie krasslandaise. Mais la situation se komplike au niveau diplomatike. La principauté d'Ys, en réponse à ce qu'elle perçoit komme une manoeuvre d'encerklement, replike en envahissant le Zollernberg et on n'évite ke de peu une guerre ouverte entre le Krassland et Ys, les deux principales puissances mikromondiales du moment. L'Organisation des Nations Virtuelles (ONV) konvoke en urgence une konférence internationale à Talamanca ki aboutit à un plan de paix prévoyant le retrait des Krasslandais de Fanz et des Yssois du Zollernberg. En kontrepartie le Krassland obtient deux bases militaires sur l'estuaire du Graustrom. En oktobre, l'assemblée konstituante adopte la nouvelle konstitution, markant ainsi le début de la deuxième semi-républik. L'élektion présidentielle oppose le très médiatike Kevin Smith chef de file de la Kalliance, au ministre de la défense du gouvernement sortant, Heinz-Helmut von Kalmar ki se présente en indépendant mais bénéficie du soutien de l'ex-chancelier Schweinwald. Smith, favori des sondage voit toutefois son avance s'éroder kar von Kalmar grâce à l'opération Fluo se retrouve au koeur de l'aktualité. Au terme d'un dépouillement épike organisé au sein de la diskothèke le Khou-In, c'est finalement Heinz-Helmuth von Kalmar ki l'emporte de justesse. Drake Lamore est nommé à la chancellerie mais sera remplacé plus tard par Vlad Krotky. Dépité k'on lui refuse par deux fois la chancellerie, Kevin Smith, le président du Krasstag, se suicide. Alors ke le pays est sous le chok, le système bankaire s'effondre, viktime des agissements de la mafia syldave ki a profité d'une faille dans le système d'oktroi des prêts de la Bank d'Usure du Krassland. L'apparition d'un mouvement de rebellion armé mené par un certain Salvador Chavez et agissant depuis les makis du Krassberg, vient enkore kompliker la donne. Le 7 décembre, les événements s'akcélèrent. Le président von Kalmar annonce sa démission et dans les heures ki suivent on apprend ke des Kafards Géants sortent de terre et s'attakent aux humains. Les fuites radioaktives de la centrale nukléaire de Krassenheim ont fait muter une kolonie de kafards produisant des kafards géants ki veulent erradiker l'espèce humaine. En kelkes heures, les Kafards Géants s'emparent des principales cités. Les Krasslandais ki arrivent a échaper aux mandibules de ces kréatures se réfugient sur la rive sud du Krassee ou sur les hauteurs du Krassberg defendues par les dahus ki parviennent a tenir tête aux kafards géants. Le président ayant démissioné, la présidence par interim devrait être assurée par le président du Krasstag, mais il s'est suicidé kelkes jours plus tôt et le vice-président du parlement est porté disparu. C'est donk finalement au doyen du Krasstag, Niluje Foretmagique k'échoit la présidence par interim du pays en pleine situation de krise. Face a l'invasion kafarde, les Krasslandais tentent de résister. L'aviation krasslandaise réfugiée à Prya parvient a bombarder le Krasstag où les Kafards ont établi leur kartier général et on dékouvre aussi ke les kafards ne supportent pas les chants dahus. Mais les Kafards Géants menaçant de s'en prendre au reste du mikromonde, l'O.N.V. décide alors d'intervenir. L'aviation orionnaise bombarde les gorges du Graustrom, provokant un effondrement de pans de falaises ki forme un barrage naturel. L'ékoulement de l'eau du Krassee vers la mer s'en trouvant bloké, le niveau du Krassee se met a monter, engloutissant sous les flots la plaine de Krassburg et la plupart des cités krasslandaises. Des largages de mazout sont aussi effectués en grande kantité, puis on met le feu à la pélikule de mazout rekouvrant le Krassee. Les Kafards Géants ki parviennent à survivre à l'innondation, finissent karbonisés par l'incendie. Le 15 décembre la guerre kontre les Kafards Géants est gagnée mais le pays est détruit.       à


2001
Le Krassland a vainku les Kafards Géants mais le pays est dévasté. La plaine de Krassburg a été innondée par l'élevation des eaux du Krassee et la plupart des villes ont été submergées : Krassburg, Krasserslautern, Krassbeach et Krassau sont désormais sous les eaux du lak. Seules les deux villes les plus élevées ont surveku à l'innondation : Krassenheim - ki a été toutefois partiellement incendiée et fortement irradée par l'arrêt un peu brutal de la centrale nukléaire - ainsi ke Krassbergstadt. Les Krasslandais se sont pour la plupart réfugiés au sud du Krassee sur des territoires ki appartenaient anciennement à l'Empire d'El Futuro. Ils vont y édifier un Nouveau Krassland. La cité de Port Futuro sur l'estuaire du Graustrom est rebaptisée Krassfürt-am-See, celle de Zollenhafen, anciennement zollernoise, devient Monte Krasso, et un petit village a moitié englouti sur la rive sud du Krassee prend le nom de Krassenkirche. Mais les deux principales villes vont naître sur l'emplacement des deux principaux kamps de réfugiés : Neu Krassburg devient la nouvelle kapitale du pays et Krassershaven se konstruit autour de la zone de débarkement des sekours humanitaires. Le Nouveau Krassland se bâtit au sud du Krassee de part et d'autre de l'estuaire du Graustrom tandis ke le statut des terres enkore émergées de l'ancien Krassland est fixé le 25 janvier par la résolution 008 de l'Organisation des Nations Virtuelles qui crée une Réserve dahue du Krassberg sous protektorat konjoint du Krassland et de l'ONV. La komunauté des réfugiés krasslandais s'organise progressivement. Le gouvernement est assuré par un Komité de Salut Publik dirigé par un triumvirat formé du président par interim Niluje Forêtmagique, Nikolas von Kherys et Saldavor Chavez. En avril 2001 la kommunauté krasslandaise désormais établie sur la rive sud du Krassee organise les premières élektions présidentielles de l'après Guerre des Kafards. Nikolas von Kherys est élu président, mais son projet de faire migrer les Krasslandais vers Krasstadt, un kartier de la lointaine Pseudopolis, divise les Krasslandais, une majorité d'entre eux préférant rester à proximité de leurs terres ancestrales. Vexé, von Kherys démissione avant la fin de son mandat et part rejoindre le Konsul Ben von Buchhow à Pseudopolis avek les Krasslandais ki veulent bien le suivre. Avant de partir il organise toutefois de nouvelles élektions anticipée un tantinet baklées. Kokah Labombhash, le kandidat soutenu par les milieux industriels est donné favori mais le 2 juin, c'est son rival de la gauche révolutionnaire  Salvador Chavez ki est élu d'une kourte tête, à la surprise générale. A peine élu, Chavez proklame l'état d'exception et s'arroge les pleins pouvoirs, il annonce la suspension de la konstitution, la nationalisation des biens appartenants aux privés et la suppression du gulbar et somme les industriels à akcepter la nationalisation de leurs entreprises ou à partir en exil. La plupart choississent l'exil et fondent une Association Kulturelle des Krasslandais en Exil (AKKE), ki va oeuvrer dans l'ombre kontre le régime Chavez. Kroyant avoir le soutien populaire, Chavez pense être facilement réélu et il konvoke de nouvelles élektions présidentielles, mais le 17 juillet il subit une humiliante déroute élektorale, son adversaire, l'ancien chancelier Egon Schweinwald, soutenu par l'AKKE, remporte la présidentielle avek 90% des voix. Au soir même de l'élektion, Salvador Chavez prend la fuite et disparait de la vie politike krasslandaise. A peine élu, le président Egon Schweinwald restaure la konstitution, le gulbar, et revient sur les nationalisations de son prédécesseur. Il décide aussi d'ériger une statue géante de Saint Krassimir sur la kôte près de ce ki va bientôt devenir le village balnéaire de Saint Krassimir. Sous la présidence Schweinwald, le Krassland konnait une période de forte kroissance et le pays redevient en kelkes mois le phare du mikromonde. L'ékonomie relancée, est désormais dominée par deux grands konglomerats industriels, le Groupe Schweinwald et le groupe Krasstrust ki ont pris la relève de Krasspoal désormais délokalisé à Pseudopolis. La vie politike est dominée par deux nouveaux partis : le Mouvement pour l'Aktion Lukrative (MAL) proche du groupe Schweinwald et le PAKAP, proche du groupe Krasstrust. Le 17 novembre  Egon Schweinwald (MAL) est  réélu et devient le premier président krasslandais à exercer deux mandats konsékutifs.


2002 Au terme de son second mandat, le président Schweinwald, renonce a en briguer un troisième et laisse à son dauphin Julien Krontenberg le soin de représenter le MAL à la présidentielle. Toutefois les Krasslandais choisissent l'alternance en élisant en mars le kandidat de l'opposion Shal Maneser (PAKAP) dont la kampagne a été sekrètement financée en sous-main par des puissances étrangères souhaitant affaiblir l'influence mikromondiale du Krassland en plaçant à sa tête une personnalité de faible envergure. Le mandat de Maneser s'avère décevant et le président finira même par être renié par son propre parti ki l'akkusera de s'être vendu à l'opposition. L'élektion de juillet voit le MAL rekonkérir la présidence avek l'élektion du dynamike entrepreneur Ken Laden-Chikrak. Sous son mandat, en septembre, on assiste au retour au pays des exilés de Pseudopolis, après l'échek de cette expérience de kohabitation entre krasslandais, yssois et syldaves. Le plus konnu d'entre eux, Nikolas von Kherys s'allie avek Ken Laden-Chikrak pour fonder un nouveau parti, le Parti des Elites Krasslandaises (PED) et sous cette étikette il sukcède à Laden-Chikrak à la présidence lors des élektions de novembre. Le 17 décembre, le Krassland entre dans l'ère spatiale avek la mise en orbite du satellite de télékommunikations Krassat-1 par la katapulte spatiale Kappa, konstruite par le Groupe Schweinwald au sud de Krassfürt-am-See. Le Krassland devient ainsi le premier pays du mikromode a posséder un satellite en orbite géostationnaire.


2003 mars : Balthus de Chiloup (RASTE), président
juillet : Ghostyks de Belgokebek (PAKAP), président
novembre : Nougat de Montelimar (PAKAP), président


2004 Janvier : tentative de putsch déjouée et Kaizer çozé, élu président, NVK chancelier
25 Janvier : Mise en orbite du permier vol habité (3 krassonautes, un homme, une femme et un dahu) par la katapulte Kappa
Février : Le Krassland remporte le championnat du monde des klubs et la Koupe du Mikromonde de subrugby et un ekipage krasslandais s'impose au rallye international de Zantavia
Février : Kongrès Spatial International à Krassfürst adopte une charte de l'Agence Spatiale Mikromondiale
Mars : Egon Schweinwald remplace NVK à la chancellerie
Avril : L'adoption d'une nouvelle Konstitution marke le début de la IVe semi-républik
Mai : Kokah Labombhash (PAKAP) élu à la présidence en battant Ugo Karlszep
septembre : Choderlos De Sandovall élue à la présidence
décembre : Nikolas von Kherys (PED) élu à la présidence


2005 Le 4 janvier le chancelier Luigi Luciano, annonce la komposition de son gouvernement mais il meurt tragikement katre jours plus tard,  akcidentellement renversé par le bus 666. Les élektions législatives de fin janvier voient la viktoire du parti feministe KRASUS, ki remporte les trois karts des sièges au Krasstag. Tyrana Seborovska (KRASUS) est nommée à la chancellerie et forme un gouvernement d'union nationale mais l'unité ne dure pas longtemps. Des tensions apparaissent sur la kestion des armées koloniales, kar la Légion de Sauvegarde des Dahus, armée privée du groupe Krasstrust, refuse de koopérer avek le korps expéditionnaire de l'armée krasslandaise et va jusk'à s'allier avec les Zollernois ki sont en konflit avek le Krassland pour le kontrôle des Zindes. Akkusé de trahir les intérêts krasslandais, le ministre de l'ékonomie Kokah Labombhash démissionne du gouvernement. Le 21 mars, la chancelière Tyrana Seborovska remporte l'élektion présidentielle faute d'autre kandidat. Elle nomme kelkes jours plus tard le général Jean de Krassos à la chancellerie. Hélas, la présidente Seborovska disparait mystérieusement en cours de mandat. On rakonte k'elle serait partie sur le Krassberg à la recherche d'une cité légendaire. Le 20 juin, la présidentielle est remportée par Kaiser Cosé (PED), seul candidat en lice. Le PED remporte les législatives et c'est Ari Karlszep ki est nommé chancelier. Toutefois, le président Cosé souffre de fortes krises de somnolence et - ne pouvant assumer sa charge - il démissionne le 15 juillet. Konformément à la konstitution c'est la présidente du Krasstag, Sara Neuveu, ki doit assumer la présidence par interim, mais elle se trouve implikée dans un skandale et soupçonnée d'être une espionne à la solde de la Deltarie. Le Krasstag réuni en urgence vote la destitution de la présidente de l'assemblée et c'est le doyen du Krasstag, Nikolas von Kherys ki est chargé d'organiser les nouvelles élektions.

août : Zik L'Amnezik élu à la présidence
décembre : Kokah Labombhash (PAKAP) élu à la présidence


2006 Le mandat de Labombhash s'avère désastreux pour le Krassland. Le président se révèle inkapable de redynamiser le pays et son chancelier Ari Karlszep ne fait pas mieux. Ce dernier est remplacé par Krasus Krapé ki se montre tout aussi inkapable de stopper le deklin du pays. En mars lorske le mandat du président et celui du Krasstag s'achèvent, rien n'est fait pour organiser de nouvelles élektions et le pays se retrouve sans président et sans parlement. Le Zollernberg, profitant alors lâchement de la vakance à la tête de l'Etat, attake le Krassland et envahit Monte-Kasso et le Krassland Oriental. Le Konseil Konstitutionnel prenant akte de la vakance du pouvoir s'arroge les pouvoirs non okkupés, c'est à dire tous mais ses deux membres aktifs Kokah Labombhash et Chloderlos de Sandovall, ne font rien pour organiser de nouvelles élektions. Face a l'inertie de la metropole, le gouverneur des kolonies krasslandaises des Zindes, Nikolas von Kherys, proklame l'indépendance des kolonies sous le nom de Fédération Semi-Koloniale Krasslandaise. Face a l'inkurie de la klasse politike, des militaires se rebellent et le 7 juin, un koup d'Etat porte au pouvoir le général Oswald von Krassberg ki s'autoproklame président mais lui non plus ne parvient pas à faire remonter la pente au pays et il lâche prise après kelkes semaines. Le 18 oktobre, Choderlos de Sandovall, dernière représentante en aktivité du Konseil Konstitutionnel tente de relancer le processus élektoral pour élire un président mais l'élektion n'ira pas outre le dépôt des kandidatures. Le 23 novembre, un nouveau koup d'Etat militaire porte au pouvoir Dom Krassenwach ki annonce la formation d'une Junte d'Union Nationale Krasslandaise (JUNK).


2007 Un sommet se tient à Krassbergstadt en février pour tenter de relancer le Krassland. On y évoke le projet de reprendre le Krassauerstein au Zollernberg pour l'annexer au Krassland et l'organisdation de Jeux d'Hiver mais les seule initiatives ki aboutissent sont la participation à l'exposition internationale d'Aarosia et l'organisation d'un championat de krassfoot. Le 8 mars, la demande d'adhésion du Krassland à la Konférence des Nations est refusée suite au veto d'Ydemos (pays ke les Krasslandais surnomment  le Neuneuland). L'espace de kelkes semaines le pays konnait toutefois un éphémère regain d'aktivité notamment sur le plan kulturel et sportif avant de resombrer inexorablement. En oktobre, le Krassland est toutefois représenté par Kokah Labombhash à la konférence de Yaltabys. 


2008
Markus Vielgeld lance en janvier un nouvel appel à la relance du pays, en vain. En mai, la RFV de Nautia envisage de placer le Krassland sous son amikal protektorat pour éviter toute tentative d'annexion par le Zollernberg, mais l'offre est poliment refusée par l'ex-chancelier Ari Karlszep.


2009 En février, Dom Krassenwach tente une dernière fois - sans sukcès - de faire appel aux Krasslandais pour relancer le pays.


2010
Profitant de la léthargie krasslandaise, des pays voisins grignotent sournoisement des territoires au Krassland. La Russlavie okkupe le nord de la réserve du Krassberg. Le territoire de Krassenheim est annexé par une obskure Républike Syiste de Hollyade ki figure dans la sphère d'influence belondaure et l'Institut de Verlor okkupe un petit village au kap d'Edredonie. Sans parler bien sur du Krassland oriental (Wasserland Okcidental pour les Zozos) ki demeure sous okkupation zollernoise depuis mars 2006.


2011 De retour au Krassland, Egon Schweinwald relance l'Institut Géographike Krasslandais (IGK). Etant de fait le seul membre du Konseil Konstitutionnel en aktivité, il devient automatikement, la plus haute autorité du pays.


2012
Le kap d'Edredonie, sous okkupation verlorine passe sous protektorat édoranais. Le Zollernberg s'en empare lors d'une attake surprise avek l'intention de s'en servir komme tête de pont pour envahir le Krassland. Mais l'Empire d'Edoran kontre-attake et reprend ce minuskule territoire ki ne kompte guère ke kelke hameaux de kultivateurs de verveine. Il s'ensuit au kours du prntemps un konflit mikromondial majeur au terme dukel le Zollernberg est défait et doit abandonner ses prétentions sur l'Edredonie. Prenant kompte de l'état de dékrepitude de ses forces militaires, le Krassland, ne prend pas part aktivement au konflit mais déploie des forces armées pour dissuader toute nouvelle inkursion des Zozos sur territoire krasslandais. Les services sekrets krasslandais parviennent à exfiltrer de Nôddia deux avions de chasse Superdahu ki avaienit été volés kelkes mois auparavant. En juillet, le président par interim Egon Schweinwald, annonce officiellement le retour du Krassland sur la scène mikromondiale et proklame le 22 juillet la Ve Semi-Républik, avek l'adoption d'une nouvelle konstitution.



©  KRASSWEB & KOKRAKO, 2002 - 2012